LES BAISERS

2022

Julien Herz nous propose une exposition avec un nom déjà bien singulier, une phrase comme un vers antique : Le baiser de la ciguë la rendit immortelle. La ciguë, poison violent s’il en est, devient ici une allégorie de l’angoisse et ceci afin de digérer les empoisonnements du quotidien. L’art est un outil. Il y a dans cette exposition la trahison et le langage des fleurs. Le végétal parle et devient un symbole, il est ésotérique. Les immortelles font face à la ciguë. Il y a la recherche d’un équilibre à travers la pratique de la peinture et de l’installation. La trahison est celle des matériaux, le plastique, par exemple, se fait passer pour du verre. L’organique flirt avec le synthétique dans des compositions singulières. « Le baiser de la ciguë la rendit immortelle » est une exposition touchante et intime, comme une Vanité que l’on cache derrière de la couleur.

Dimensions variables
Plastique, résine, fleurs en plastique
720 €

SECURE PAYMENT
SECURE TRANSACTION BY CREDIT CARD TROUGH STRIPES

CONTACTEZ-NOUS

Pour acheter l’oeuvre, merci de remplir ce formulaire et nous vous recontacterons au plus vite.